La Chine accélère le développement de l’industrie des puces automobiles et envisage des collaborations avec des entreprises françaises

Le Ministère de l’Industrie et des Technologies de l’Information de Chine (MIIT) a officiellement publié le projet de “Guide de construction du système de normes de puces automobiles nationales (édition 2023)” le 28 mars, sollicitant l’opinion du public. Le guide vise à développer au moins 30 normes clés de puces automobiles d’ici 2025 et au moins 70 d’ici 2030.

Pour les véhicules à énergie nouvelle, le coût des puces automobiles est le deuxième plus élevé après les batteries électriques, ce qui en fait le deuxième composant clé le plus cher. Bien que l’industrie des batteries électriques de la Chine ait atteint une position de leader mondial, la route vers la substitution domestique dans le domaine des puces automobiles est encore longue.

Les données actuelles montrent que le marché des puces automobiles est dominé par des acteurs majeurs tels que NVIDIA et Qualcomm, en particulier dans le segment des SoC de contrôle principal. La part de marché intérieure des MCU automobiles est d’environ 2%, tandis que les puces IGBT ont connu la progression la plus rapide en matière de substitution domestique, mais représentaient encore moins de 25% en 2021.

La publication du guide marque une étape importante dans la quête de la Chine pour établir un système complet de normes pour les puces automobiles, ce qui est essentiel pour promouvoir le développement global de l’industrie. Les efforts continus du pays pour développer des technologies de puces nationales joueront un rôle crucial dans la réponse à la demande croissante de puces dans les véhicules à énergie nouvelle et intelligents.

Des entreprises chinoises, telles que Huawei HiSilicon, font déjà des progrès dans le secteur des puces automobiles, démontrant le potentiel d’expansion du marché et de croissance compétitive. Par ailleurs, des entreprises françaises de renom telles que STMicroelectronics pourraient collaborer avec des partenaires chinois pour partager leur expertise et leurs ressources en matière de semi-conducteurs.

Avec un solide soutien gouvernemental et des opportunités de marché favorables, ainsi que des collaborations internationales avec des entreprises françaises, l’industrie des puces automobiles en Chine devrait embrasser de meilleures perspectives de développement.


Posted

in

by

Tags: